Featured

now browsing by category

 

5 bonnes raisons de se former en anglais

1 ) La Guadeloupe est à 1000 km à peine des états unis et est entourée d’îles anglophones (Montserrat, la Dominique, …)

2) Une langue commune dans le monde entier. vous trouverez toujours une personne qui parle anglais

3) Travailler avec une clientèle anglophone (Etats unis, Canada, les îles des caraïbes) pour faire grandir votre business

4) 44 pays parlent Anglais, en Afrique, en Oceanie, en Asie, en Amérique du Nord et du Sud et en Europe… c’est la langue Maternelle de 400 millions de personnes sur la Terre.

5) L’anglais est la langue qui a le plus d’influence économique et politique dans le monde, mais aussi dans le milieu socioculturel (le cinéma…).

Apprendre l’anglais vous ouvrira des horizons.

Préparer & réussir le TOEIC

Le Test Of English for International Communication (TOEIC) est un examen permettant de déterminer avec quelle facilité un locuteur non-anglophone utilise l’anglais tant au niveau de l’écrit que de l’oral. Ce test vise en particulier à évaluer les connaissances du candidat en situation professionnelle, sans pour autant entrer dans un jargon technique particulier. Plus de 5 000 000 de candidats le passent chaque année dans le monde, dont 140 000 candidats en France répartis dans 60 centres de test français.

Listening & reading

Le test dure deux heures et se compose de deux cents questions à choix multiples  répartis de la façon suivante :

* Compréhension orale : 100 questions (Durée : 45 minutes)

* Compréhension écrite : 100 questions (Durée : 1h15)

Le support du test est constitué d’un fascicule avec les questions et d’une feuille de réponses avec des cases à noircir au crayon, afin de permettre une correction automatique.

Evaluation orale

Quatre sections composent cette partie. Chaque section n’est lue qu’une seule fois :

  1. Première section : une photographie est affichée et quatre légendes sont lues. Il faut trouver celle qui correspond.
  2. Deuxième section : cette section comprend une question à laquelle il faut trouver la réponse la plus adéquate parmi les trois solutions proposées.
  3. Troisième section : cette section est basée sur un mini dialogue, entre deux personnes, duquel il faudra déduire les réponses parmi les quatre choix. Il y a trois questions différentes.
  4. Quatrième section : cette dernière section porte sur un monologue : il faut répondre à plusieurs questions écrites.

Evaluation écrite

Cette partie se compose de trois sections :

  1. Première section : cette section porte sur des phrases auxquelles il manque un mot ou groupe de mots : il faut choisir le bon complément parmi plusieurs possibilités. La grammaire aussi bien que le vocabulaire sont évalués.
  2. Deuxième section : cette section comprend des lettres ou autres textes auxquels manquent plusieurs mots. Il faut les compléter en choisissant à chaque fois parmi 4 propositions.
  3. Troisième section : cette dernière section propose des articles d’où il faut tirer des informations pour répondre aux questions posées (entre deux et quatre questions par article).

Notation

Chaque partie (compréhension écrite et compréhension orale) est notée sur une échelle allant de 5 à 495 points. La note globale s’échelonne donc de 10 à 990 points, ce qui détermine la couleur du certificat :

  • Orange : 10 – 215
  • Brun: 220 – 465
  • Vert : 470 – 725
  • Bleu : 730 – 855
  • Or : 860 – 990

On peut aussi donner la signification suivante aux résultats même s’ils ne sont pas ceux qui sont spécifiés dans le certificat :

  • 10 – 250 Faux débutant
  • 255 – 400 Élémentaire
  • 405 – 600 Intermédiaire
  • 605 – 780 Opérationnel de base
  • 785 – 900 Opérationnel supérieur
  • 905 – 955 Maîtrise professionnelle internationale
  • 960 – 990 Maîtrise professionnelle internationale supérieure

Speaking & Writing

Le test TOEIC Speaking & Writing évalue l’expression orale et écrite. Il permet une évaluation des compétences des candidats en expression écrite et orale. Il complète le test TOEIC Listening and Reading.

Les exercices évaluent des gammes de compétences différentes et à différents niveaux.

Les réponses des candidats sont réparties au hasard et de manière anonyme entre les évaluateurs qualifiés.

Plusieurs évaluateurs notent différentes parties de chaque test par le biais du Réseau de Notation en Ligne d’ETS (OSN : Online Scoring Network).

Administré par ordinateur, le test TOEIC Speaking & Writing se compose de deux parties :

Format du test

Le test TOEIC Speaking and Writing dure environ 1h20 et se compose de six types d’exercices (dont une dissertation) et onze questions :

  • Expression orale : 20 minutes
  • Expression écrite : 1h

La partie d’expression orale (Speaking) permet d’évaluer la prononciation, l’intonation et l’accentuation, ainsi que le vocabulaire, la grammaire, l’aisance d’élocution et la tenue prolongée d’un discours.

La partie d’expression écrite (Writing) permet d’évaluer la richesse et la précision du vocabulaire, la grammaire, la cohérence et l’organisation, et la diversité des phrases.

Notation

L’échelle des scores du test TOEIC Speaking and Writing est la suivante :

  • Expression orale : de 0 à 200 pts
  • Expression écrite : de 0 à 200 pts

Traduction

C’est quoi une bonne traduction ?

Chez Skillful Consulting, nous considérons qu’une traduction est bonne, lorsque l’idée générale d’un texte a été correctement retranscrite dans la langue souhaitée.

La traduction est le fait d’interpréter le sens d’un texte dans une langue (« langue source », ou « langue de départ »), et de produire un texte ayant un sens et un effet équivalents sur un lecteur ayant une langue et une culture différentes (« langue cible », ou « langue d’arrivée »).

Jusqu’ici, la traduction est restée une activité essentiellement humaine. Des tentatives ont cependant été faites pour automatiser et informatiser la traduction (traduction automatique), ou pour utiliser les ordinateurs comme support de la traduction humaine. (traduction assistée par ordinateur)

Le but de la traduction est d’établir une équivalence entre le texte de la langue source et celui de la langue cible (c’est-à-dire faire en sorte que les deux textes signifient la même chose), tout en tenant compte d’un certain nombre de contraintes (contexte, grammaire, etc.), afin de le rendre compréhensible pour des personnes n’ayant pas de connaissance de la langue source et n’ayant pas la même culture ou le même bagage de connaissances.

Pour être à même de traduire, il ne suffit pas de maîtriser la langue source. Il est également et surtout nécessaire de maîtriser la langue cible, qui est généralement la langue maternelle. Le traducteur possède plus que des compétences linguistiques : il a quelque chose de l’écrivain, du journaliste, etc.

Source Wikipedia